Le département est en état d’alerte sécheresse.

La consommation et le prélèvement d’eau par les particuliers et les collectivités est donc restreint.

  • Interdiction du lavage des véhicules en dehors des stations de lavage spécialisées avec circuit de recyclage sauf impératif sanitaire ou technique.
  • Interdit du lavage et nettoyage des voiries, terrasses, balcons, façades ne faisant pas l’objet de travaux, sauf impératif sanitaire.
  • Interdiction de l’arrosage des pelouses, espaces verts, jardins, potagers, jardinières de fleurs, terrains de sport (hors golf) entre 8h et 20h.
  • Interdiction de l’alimentation de fontaines en circuit ouvert.
  • Interdiction du remplissage des piscines collectives publiques et privées.
  • Interdiction d’irrigation de cultures, pépinières et vergers entre 8h et 20h.

Concernant l’Assainissement collectif et l’Eau Potable :

  • Surveillance accrue du bon fonctionnement des ouvrages d’assainissement
  • Interdiction des rejets liés à la vidange ou au lavage de bassins de décantation, de lagunages, rejets directs d’eaux issues de filtre-presse, …

Il est rappelé que l’irrigation de prairies par inondation à partir d’un cours d’eau, la construction de barrages dans les cours d’eau pour y pomper de l’eau, l’assèchement complet d’un cours d’eau par pompage et toute autre pratique susceptible de modifier significativement le débit ou la morphologie du lit d’un cours d’eau, sont soit soumises à autorisation individuelle, soit interdites, en tous temps.

Consulter les documents préfectoral : https://www.creuse.gouv.fr/Politiques-publiques/Environnement/Dossier-secheresse

Télécharger l’arrêté

Evolis 23, Limoges Métropole et le Syded 87 ont constitué une Entente Intercommunale en février 2020 pour réfléchir ensemble à l’avenir du traitement des déchets résiduels en Haute-Vienne et en Creuse. Cette réflexion pose notamment la question du devenir de l’actuelle Centrale énergie déchets de Limoges Métropole et de l’opportunité de création d’une nouvelle unité de valorisation énergétique, ainsi que d’un nouveau réseau de chaleur qui lui serait lié.

Une concertation préalable est organisée à ce sujet entre le lundi 12 septembre au vendredi 21 octobre 2022, sous l’égide de la Commission nationale du débat public. Durant cette période, plusieurs outils d’information sont mis à votre disposition sur le site internet de la concertation www.avenirdenosdechets-hautevienne-creuse.fr et aux sièges d’Evolis 23, de Limoges Métropole et du Syded 87.

Cette concertation vous permet aussi de vous exprimer sur le projet :

  • Dans la rubrique participative du site internet de la concertation www.avenirdenosdechets-hautevienne-creuse.fr
  • En vous adressant directement aux garantes de la concertation nommées par la Commission nationale du débat public (CNDP) :
    • Dominique Ganiage : Dominique.ganiage@garant-cndp.fr
    • Catherine Trebaol : Catherine.trebaol@garant-cndp.fr

Rendez-vous sur :
www.avenirdenosdechets-hautevienne-creuse.fr/

Les temps d’échange

La réunion publique d’ouverture

  • Le jeudi 15 septembre à 18h30 à la bibliothèque francophone multimédia (BFM) de Limoges.

Les réunions publiques thématiques

  • Une réunion à La Souterraine, Micro-Folie (chapelle du Saint-Sauveur), le mercredi 21 septembre à 18h
  • Une réunion à l’ensi de limoges le jeudi 22 septembre a 18h.

Les ateliers

  • Un atelier sur la prévention et la sensibilisation en faveur de la réduction des déchets le mardi 27 septembre à 18h à Bessines sur Gartempe
  • Un atelier sur les impacts du projet, les enjeux sanitaires et le suivi environnemental le mardi 4 octobre à 18h à Panazol
  • Un atelier sur les scénarios techniques liés au projet le jeudi 13 octobre à 18h à Limoges Beaubreuil
  • Un atelier multithématique (prévention, sensibilisation, impacts du projet et suivi environnemental…) le jeudi 6 octobre à 18h à Guéret

Les rencontres de proximité

  • Le mercredi 28 septembre de 14h à 17h à la médiathèque du Palais sur Vienne
  • Le mercredi 5 octobre de 8h30 à 12h30 au marché de Panazol
  • Le vendredi 14 octobre de 8h30 à 12h30 au marché de Beaubreuil, Place Jean Montalat
  • Le samedi 15 octobre de 9h à 12h à la médiathèque de Rilhac Rancon

La réunion de clôture : le jeudi 20 octobre à 18h30 à Limoges.

Les moyens de participation

  • Vous pouvez participer et rédiger vos avis directement via le site internet de la concertation
  • Le dossier de la concertation est disponible à la consultation sur le site de la concertation et à l’accueil d’Evolis 23 (Les Grandes Fougères à Noth)
  • Un registre de la concertation est disponible à Evolis 23 pour rédiger un avis ou une proposition

Evolis 23 se sépare d’anciens véhicules et matériels.
Tous sont proposés à la vente. 

Les fiches dédiées à chaque matériel sont disponibles au téléchargement en cliquant sur ce lien.

Les conditions de vente sont les suivantes :  

  • La vente se fait au plus offrant 
  • Les offres se font par courrier ou mail : Service Comptabilité, Evolis 23, Les Grandes Fougères, 23300 NOTH / evelyne.macedo@evolis23.fr
  • Les prix sont indiqués à titre indicatif 
  • Les offres doivent être transmises avant le 8 septembre (un délai supplémentaire pourra être donné en l’absence d’offres) 
  • Le matériel peut être exceptionnellement visible sur rendez-vous.
  • Le matériel est vendu en l’état, sans garantie, ni reprise, ni réparation

En raison d’une mise à jour du système, les lignes téléphoniques d’Evolis 23 seront interrompues le mercredi 03/08 à partir de 9h et pour environ 2h. Durant cet intervalle, vous pourrez contacter Evolis 23 via le site internet ou par mail. Merci de votre compréhension.

Les produits admis dans la colonne à plâtre des déchèteries sont :

  • Plaques de plâtre standard
  • Plaques de plâtre hydrofuges (vertes) (sous conditions)
  • Plaques de plâtre phoniques (bleues) (sous conditions)
  • Plaques de plâtre feu (roses), haute dureté (jaunes)
  • Dalles de plafond en plâtre
  • Cloisons alvéolaires à base de plâtre
  • Carreaux de plâtre

Durant les mois d’avril et mai se sont déroulées plusieurs animations de compostage, notamment dans le cadre de l’opération « Tous au compost« .

Quatre animations ont eu lieu sur les sites de compostage à Guéret en habitat collectif, en partenariat avec l’association les Jardins des communs.

Au total, cela a représenté :

  • 60 personnes sensibilisées
  • 23 bioseaux distribués
  • 300 L de compost mûr distribué
  • 2 reportages radios

Pendant les animations, des jardinières en bois ont été installées, et les participants y ont planté des espèces considérées comme antirongeurs afin de sensibiliser les usagers sur la bonne utilisation des sites. Les tests sont toujours en cours et devraient permettre d’établir l’efficacité ou non du dispositif. 

Suite à l’accueil positif de ces ateliers, un nouveau lot d’animations est d’ores et déjà programmé pour juin et juillet.

Les animations seront cette fois axées autour de la thématique « les petites bêtes du compost » pour découvrir les acteurs à l’origine de la transformation du compost.

Vous pouvez dès maintenant noter dans vos calendriers les prochaines dates :

  • Le mercredi 22/06 sur le site de Madeleine Chapelle de 16h30 à 18h
  • Le samedi 25/06 Rue des Tanneries de 10h30 à 12h
  • Le mercredi 29/06 Olivier de Pierrebourg de 16h30 à 18h – annulée cause COVID
  • Le samedi 02/07 Charles de Gaulle de 10h30 à 12h annulée cause COVID
Pourquoi trie-t-on les déchets ?

Pour permettre de recycler les matières et créer de nouveaux objets, dans un principe de durabilité ! Mais qu’est-ce qu’il se passe après que les poubelles recyclables aient été collectées par le camion benne ?  

Une fois que le camion a collecté les déchets recyclables, direction le centre de tri !
C’est la première étape du voyage, celle où chaque matière va être séparée pour ensuite rejoindre la filière de recyclage ou de valorisation qui lui convient.

Où vont les déchets recyclables des habitants d’Evolis 23 ?

Chez nous, pour les usagers du territoire d’Evolis 23, les déchets recyclables sont acheminés depuis septembre 2020, jusqu’au centre de tri de Beaune-les-Mines (87), qui se situe en périphérie de Limoges.

Centre de tri de Beaune-les-Mines

Avant, nos déchets étaient triés au centre de tri de Noth (23).       
En juillet 2020, l’ensemble du territoire est passé à l’Extension des Consignes de Tri (ou ECT) : les consignes de tri ont été simplifiées et généralisées à tous les emballages. Pour faire simple, dorénavant, tous les emballages et les papiers se placent dans le bac de tri.

Pour répondre aux exigences de tri induites par l’arrivée de ces nouvelles consignes, il a fallu revoir nos installations, le centre de tri de Noth n’étant plus adapté, ni pour recevoir, ni pour trier l’ensemble de ces nouveaux emballages.

Ainsi, notre collectivité s’est associée à ses homologues hauts-viennois pour moderniser le centre de tri de Beaune-les-Mines afin de lui permettre d’accueillir et d’installer les machines nécessaires pour trier les nouveaux emballages. En 2021, le centre a accueilli près de 23 000 t de déchets, dont environ 5 200 t provenant de notre territoire.

Que se passe-t-il dans le centre de tri ?

Une fois arrivés à Beaune-les-Mines, les déchets recyclables sont séparés en 12 catégories différentes en fonction de leur matière, grâce à plusieurs étapes de tri.

L’arrivée et la prise en charge des emballages et papiers

Les déchets recyclables sont stockés dès leur arrivée dans le hall de vidage. Puis, ils sont acheminés sur la trémie et le début du tapis roulant ; c’est le départ de leur parcours à l’intérieur du centre de tri !

Hall de vidage et trémie (en vert à gauche) du centre de tri de Beaune les Mines

Le tri par taille, par forme et par matériaux : les déchets passent ensuite à l’intérieur de plusieurs machines qui vont peu à peu rediriger chaque déchet vers la filière qui lui est dédiée, en fonction de sa taille, de sa forme et de sa matière.

1.Le trommel

Le trommel est le premier équipement du process de tri. Il permet la séparation des objets suivant leur taille. Les déchets rentrent à l’intérieur de ce très grand cylindre légèrement incliné qui tourne sur lui-même. Cela fonctionne comme un tamis : les déchets tombent dans les trous ou non, en fonction de leur taille.

2. Le crible balistique

Le centre de Beaune-les-Mines dispose de 3 machines de tri balistiques. Ces équipements permettent de trier les objets suivant leur forme et leur capacité à rebondir.

C’est ainsi que l’on sépare les déchets creux, des déchets plats. Grâce à un mouvement répétitif, la machine fait tomber les déchets creux (qui rebondissent, roulent, …), tandis que les déchets plats restent plaqués et sont entrainés vers le haut.

3. L’overband

Un aimant est placé au-dessus du tapis roulant où circulent les déchets. Il attire toutes les matières aimantées (acier, conserves, …) et permet de les séparer du reste du flux.  

4. Le tri optique

Le centre dispose de 7 trieurs optiques différents. Les machines de tri optiques sont capables d’identifier les plastiques par spectrométrie. Les déchets passent sous une lumière blanche et en fonction des signatures lumineuses renvoyées par les objets, la machine de tri optique est capable d’identifier sa matière.

Les déchets sont ensuite redirigés vers les flux correspondant grâce à des souffleries. Les jets d’air venant du dessus entraînent les objets sélectionnés vers une première goulotte. Les jets d’air venant du dessous soufflent les objets voulus qui atterrissent dans une deuxième goulotte. Et ceux qui n’ont pas été soufflés tombent dans la goulotte du milieu en raison de la vitesse d’entrainement du tapis.

Ces machines sont redoutables car elles permettent d’atteindre un taux d’efficacité de l’ordre de 90% en soufflant plus de 50 objets par seconde.

5. Le courant de Foucault

Cette machine permet de trier les déchets en aluminium grâce à un champ magnétique.

6. Le tri manuel

En fin de parcours, chaque flux de matière triée passe par la cabine des valoristes, c’est la dernière étape, le tri manuel. Des agents valoristes réalisent alors un tri dit « négatif » : ils enlèvent uniquement les erreurs de tri du flux dont ils ont la charge.  Ce dernier tri permet d’affiner le travail des machines et d’atteindre la qualité demandée par les papetiers et les plasturgistes afin de leur envoyer les matériaux triés entre 95 et 98% de pureté.

Playlist d’illustration de CITEO sur le process de tri :

Et après ?

Une fois mis en balle, les déchets sont acheminés jusqu’aux recycleurs et usines de recyclage. Chaque type de déchets a sa propre filière de recyclage ou de valorisation. Certaines filières sont en développement.

Concernant notre centre de tri, le papier trié sur notre territoire est, par exemple, repris par une usine de recyclage du papier dans les Vosges. Les bouteilles, flacons et bidons en plastique sont recyclés dans les usines de notre repreneur à Colmar, pour les transformer en fibres textile non-tissé (utilisé pour l’isolation notamment).

Les exutoires des déchets recyclables du territoire d’Evolis 23

  • Le papier trié part dans les Vosges (NORSKE Skog Golbey) et à Saillat sur Vienne (Smurfit).
  • Le carton et les briques alimentaires triés partent en Espagne à Saragosse (Saica)
  • L’aluminium trié par à Balen en Belgique (Metaalhandel Werrens)
  • L’acier trié part à Fos sur Mer, dans le sud de la France ou à Olaberria en Espagne (Henault Arcelor Mittal)
  • Les bouteilles et flacons en plastique partent à Chalon sur Saone et Colmar (Valorplast et paprec plastiques 71)
Le tri des déchets, une évolution pour l’environnement, mais ….

Aujourd’hui, les tonnages des déchets restent exorbitants et il faut continuer les efforts pour réduire les déchets, y compris les déchets recyclables. Si le tri semble une solution viable, il ne faut toutefois pas s’y tromper : c’est un moindre mal. En effet, les processus de recyclage restent coûteux, énergivores et ne sont pas sans impact pour l’environnement.

Si l’Extension des Consignes de tri est un grand bond dans le traitement des déchets, il ne faut donc pas oublier que le meilleur déchet, c’est surtout celui que l’on ne produit pas.

Il est rappelé aux usagers d’Evolis 23 que les bacs d’ordures ménagères et de recyclables, doivent être sortis la veille du jour de collecte.

En effet, des modifications peuvent intervenir ponctuellement sur les tournées, changeant de fait l’heure habituelle de collecte.

Tout bac sorti après le passage de la benne devra attendre la prochaine collecte.

Une erreur s’est glissée dans les calendriers « zone » de Guéret (uniquement accessible en téléchargement sur le site internet). 

En effet, sur Guéret, le rattrapage des jours fériés est effectué le lendemain et non le vendredi suivant, comme indiqué précédemment sur lesdits calendriers. 

Cette erreur affecte les calendriers des zones B, C, E, G et H.

Ces calendriers ont été modifiés et vous pouvez retrouver les versions en ligne corrigées ici : https://www.evolis23.fr/teomi/jour-collecte-2/

Nous vous prions de nous excuser pour la gêne occasionnée.