Depuis le déconfinement la collecte des textiles reste perturbée. L’organisme (Le Relais) qui est en charge de cette collecte ne peut actuellement pas reprendre l’ensemble de ses services dans la filière de collecte et de valorisation.

En effet, le textile journalier collecté sur le territoire représente un volume très important et ne peut être stocké. Il doit donc pouvoir être valorisé dès sa collecte. La reprise de la collecte du textile du Relais nécessite donc la remise en route de l’ensemble de la filière de valorisation textile, et notamment des débouchés à l’export que ce soit en vêtements (55% du textile collecté) ou en recyclage matière (25%). Les boutiques Ding Fring ne représentant que 6% de la valorisation, le solde étant valorisé en recyclage en France (isolant Métisse notamment).

La reprise est espérée au plus tôt. En attendant, avec les mesures de protections sanitaires, l’accès de aux conteneurs est bloqué avec une mise en place d’une note d’information.

Dans ces conditions, et dans la mesure du possible, nous vous remercions de continuer à garder vos sacs de textiles chez vous jusqu’à nouvel ordre .

Merci de votre patience,

Plus d’informations : http://lerelais.org/actus.php

 

Les déchèteries d’Evolis 23 rouvrent partiellement dès le 11 mai. Pour garantir la sécurité de tous, des consignes spécifiques sont en place suite au déconfinement progressif. En raison du COVID 19, les plages d’ouverture sont réduites et la visite est soumise à des conditions d’accès : sur rendez-vous uniquement.

Pour tout savoir sur l’accès en déchèterie et prendre rendez-vous, cliquez ici.

Nous vous remercions pour votre compréhension et faisons notre possible pour répondre à vos besoins.

La crise du covid 19 a quelque peu changé nos habitudes. Et si durant cette période particulière, d’autres préoccupations ont relégué les questions de tri des déchets et de prévention au second plan, il est tout de même important de garder à l’esprit que ces efforts doivent être maintenus.

En premier lieu, car le centre de tri de Noth continue de fonctionner durant le confinement. Le tri continue à s’effectuer selon les même consignes, à savoir : les bouteilles, bidons et flacons en plastique, les emballages en aluminium et en acier, les briques alimentaires, le carton et le papier.

Tous ces déchets doivent être placés dans le bac ou le contenant recyclable jaune (ou bleu à Guéret).

Les gestes de tri des emballages, simples et faciles à mettre en place, doivent se poursuivre durant la quarantaine. Nous rappelons par ailleurs, que pour les gens ne disposant pas de bacs individuels, les contenants collectifs sont régulièrement nettoyés et désinfectés, y compris les contenants recyclables.

Pour rappel, les masques, gants et mouchoirs usagés doivent quant à eux, être placés avec les ordures ménagères (contenant gris ou marron à Guéret).

D’autres gestes de prévention des déchets peuvent aussi être maintenus. Comme par exemple, le compostage des déchets organiques (les poules ou autres animaux peuvent également manger vos restes de repas). Ou encore, si vous avez du temps en plus grâce au confinement, vous pouvez aussi en profiter pour réparer, détourner, recoudre, … objets et vêtements.

Il est important de continuer à agir pour la protection de l’environnement. Il ne faut pas oublier que ces gestes simples, qui sans engager notre sécurité en ces temps compliqués, gardent tout de même un impact écologique fort. La période actuelle est une période particulière, mais elle finira pas passer, alors ne négligeons pas de regarder aussi vers le futur.

Rien ne s’achète, tout se transforme ! Votre extérieur recèle de ressources insoupçonnées, et ce que vous prenez pour un déchet est en fait un matériau qui peut s’avérer un puissant allié pour le développement de celui-ci. Zoom sur des astuces pour un jardin sans déchet !

1) Le paillage

Le paillage est une technique qui consiste à couvrir de paillis le sol de vos platebandes, massifs ornementaux et cultures. Autour des plantes en pot, des arbres fruitiers, des végétaux, des fleurs, …
Cette technique permet de réguler la température du sol en limitant les chocs thermiques : différence de température entre le jour et la nuit, maintien de la chaleur au printemps et en automne, maintien de la fraîcheur en été. Ainsi, cela permet d’espacer les fréquences d’arrosage en été par exemple. Mais les avantages du paillage sont nombreux et ne se limitent pas à cela. Il permet aussi de :

  • Limiter les allers-retours en déchèterie en broyant et paillant ses végétaux ;
  • Limiter l’utilisation de désherbant ;
  • Stimuler la vie biologique du sol ;
  • Améliorer la rétention d’eau dans le sol ;
  • Protéger le sol contre le soleil et l’érosion liée au vent ;

… et tout cela participe à favoriser la santé et la croissance de votre jardin.

Avec quoi pailler ?

De nombreux matériaux et ressources peuvent être utilisés pour le paillage, sans avoir à acheter quoique ce soit :

  • les déchets de taille (copeaux, écorces, bois, …) : une fois broyés et séchés, ils peuvent être utilisés en paillage. Ils conviennent aux sols riches en minéraux, car ils apportent peu de matières organiques. Ils peuvent tenir en place plusieurs années.
  • tontes de gazon, terreau de feuilles : il faut laisser sécher les tontes et les feuilles avant de les utiliser en paillage. Ces matériaux permettent un bon maintien de l’humidité au sol et sont riches en azote. Ainsi, ils conviennent bien aux plantes annuelles. Ils peuvent tenir en place quelques mois.
  • de la paille, du foin : pour que ce soit efficace, il faut disposer une épaisseur d’environ 10 cm. Ce paillis convient aux végétaux qui ont besoin de potassium (betterave, légumineuses, pomme de terre, tomate, fruitiers … peuvent être sensibles aux carences en potassium) et permet de limiter les problèmes d’érosion.
  • carton et papier journal : cela permet de limiter la pousse des mauvaises herbes et de préserver le sol, tout en évacuant ses vieux journaux ! Pour créer du paillis avec du journal, il suffit d’empiler une dizaine de feuilles de papier journal et de déposer la pile à l’endroit voulu. Attention, il faut éviter les pages contenant de l’encre colorée, car elles contiennent souvent des métaux lourds. De la même manière que le journal, le carton peut aussi être utilisé en paillis. Il faut bien penser à faire se chevaucher les cartons pour ne pas laisser d’intervalles entre. Il faut choisir un carton sans impression, brun, et nettoyé de tous ces adhésifs. Une fois la couche de carton ou papier journal établie, vous pouvez, pour un effet visuel plus agréable, la recouvrir avec une fine couche de tonte, de feuilles mortes,.. Il faut changer ces paillis chaque année.

Paillage de tonte sèche (source : www.rustica.fr )

Dans tous les cas, la période idéale pour le paillage est à partir de fin avril !

Quand vient le moment de changer le paillage, le paillis usagé peut être composté en fin de vie.

En complément, pour aller plus loin : https://www.rustica.fr/jardin-bio/pailler-jardin-quand-comment-avec-quel-paillis,2034.html 

2) La tonte mulching

C’est une technique de tonte sans ramassage d’herbe. De nombreuses tondeuses possèdent cette fonction et il existe également des kits qui permettent de l’installation le cas échéant. Si vous avez l’habitude de tondre court et souvent, une tondeuse normale peut également fonctionner pour cette technique. La tondeuse mulcheuse coupe la partie haute de l’herbe en infimes parties qui sont redéposées uniformément sur la pelouse. L’herbe hachée s’insinue entre les brins de la pelouse où elle se décompose. Elle sert alors d’engrais naturel au gazon.

Pour que cette technique soit efficace, il faut tondre fréquemment; la tondeuse ne devant pas tondre plus d’un tiers de la hauteur totale du brin d’herbe. Il faut également tondre par temps sec, de préférence.

En complément : https://www.rustica.fr/pelouse/tondre-mulcher-pelouse,11527.html

3) Le broyage

Pour vous débarrasser simplement de vos branches, tailles de haies, … rien de mieux que le broyage. Le produit ainsi obtenu pourra être utilisé sous forme de paillis pour les parterres et les massifs.

Avec une tondeuse : pour de petits volumes, il est possible de broyer les tailles de haies fraîches directement avec une tondeuse thermique ! (jusqu’à 1 cm de diamètre maximum).

Avec un broyeur de végétaux : Evolis 23 propose un service de broyage à domicile (jusqu’à 15 cm de diamètre).

4) Réutiliser ses branches

Au lieu de broyer les branches, il est également possible de réutiliser ces ressources pour structurer vos espaces verts.

  • Par exemple, en construisant une palissage occultante avec les branches, rameaux ou reste d’arbustes :

  • Mais aussi en créant une haie sèche : le principe est simple, réaliser une haie à partir de bois mort. On réunit des branches mortes le long d’un tracé pré-établi et on aménage le tout entre des rangées de piquets en bois. En plus de faire des barrières à moindre coût, ces haies constituent également des refuges pour les auxiliaires et la faune locale, où la biodiversité va se développer.
  • Ensuite, les branches peuvent être utilisées pour faire des tuteurs pour vos plants de tomates, de rames à petits pois, de piquets,… ou tout autre supports pour vos plantations.
  • Enfin, si vous avez une cheminée ou poele à bois (et même barbecue), toutes ces branches peuvent être stockées en bois d’allumage (résineux par exemple) ou en bois de chauffage pour les plus grosses branches.

Guide du jardin zéro déchet

Pour vous aider à penser zéro déchet, même au jardin, Evolis 23 met à votre disposition des petits guides pour réduire et valoriser au mieux vos déchets végétaux.  Téléchargez-le sur internet en cliquant ici 

Quelle que soit la saison, je composte ! Il est important d’apporter de la matière tout au long de l’année pour maintenir l’action des micro-organismes et la fermentation du compost.

  • Printemps : c’est le moment idéal pour débuter le compostage. Il faut vérifier l’humidité, brasser pour aérer et activer la fermentation. C’est aussi le moment de tamiser le compost de l’année précédente.
  • En été : le compost est en pleine activité, il faut donc penser à le surveiller et à l’arroser régulièrement en cas de forte chaleur ou de période sèche. Au moment des apports, il faut toujours penser à mélanger les nouveaux déchets au sein du tas déjà existant.
  • L’automne : c’est la saison des feuilles mortes, elles peuvent être compostées, mais il faut bien penser à mélanger sinon il n’y aura pas de décomposition. Elles peuvent aussi être stockées pour être utilisées au compost durant le reste de l’année.
    Il est possible de commencer à utiliser le compost mature pour votre jardin.
  • En hiver : la vie est au ralenti dans le composteur. Il faut bien penser à aérer le compost régulièrement et à le protéger des intempéries pour éviter qu’il n’y ait trop d’humidité à l’intérieur.

Ainsi, le composteur évolue tout au long de l’année, et nécessite un entretien régulier pour fournir un compost de qualité, éviter les odeurs et les nuisibles. Et surtout ne pas oublier la règle d’or en toute saison, c’est l’aération !

Dernièrement, il a été constaté une recrudescence de mouchoirs en papier, de gants et de masques usagés au centre de tri de Noth.

Tous ces éléments souillés ne doivent pas être déposés avec les recyclables.

Nous rappelons que, pour des raisons sanitaires et car ce sont des personnes physiques qui trient les déchets sur la chaîne, il est demandé aux particuliers que les mouchoirs, masques et gants usagés soient jetés dans un sac plastique dédié, résistant et disposant d’un système de fermeture fonctionnel. Ce sac doit être soigneusement refermé puis conservé 24 heures avant d’être placé dans le sac plastique pour ordures ménagères, lui même à déposer dans le conteneur gris* (bac ou colonne).

Il est impératif de déposer les mouchoirs, masques ou gants dans le contenant gris (ou marron à Guéret).

Le contenant jaune* est celui des recyclables, il est réservé aux bouteilles, bidons et flacons en plastique, à l’aluminium, à l’acier, aux briques alimentaires, au carton et au papier.

Evolis 23 remercie donc tous ses usagers de respecter scrupuleusement les consignes de tri, afin de garantir la sécurité de ses agents.

* à Guéret les contenants d’ordures ménagères sont marron et les contenants recyclables bleus.

 

Cette publication est protégée par un mot de passe. Pour la voir, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Cette publication est protégée par un mot de passe. Pour la voir, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :